Accueil du site > Municipalité > Le mot du Maire > Le mot du maire

Le mot du maire

Maratoises, Maratois, chers amis,

Neuf mois se sont écoulés depuis la prise de fonction de la nouvelle équipe municipale qui a très rapidement trouvé ses marques. Je suis très fier de l’impliquation de chacun.

Notre priorité a été la remise en état de la voirie très dégradée par les intempéries. Dans une commune de près de 3000 hectares, qui compte plus de 100 hameaux ou lieuxdits et des dizaines de kilomètres de chemin, c’est un investissement considérable. En 2014, nous avons consacré plus de 100 000 € à la réfection des goudrons, sans compter le rebouchage des ornières et le curage des fossés. Autant de tâches qui ont mobilisé, durant de longues semaines, nos employés et le matériel. Des travaux d’entretien ont été réalisés : un portail du cimetière, les travaux à la station d’épuration, la réparation des tables de pique-nique au terrain de foot, le changement des gouttières à la mairie. Nous avons aussi mené à bien la restauration du lavoir de Baraduc afin de préserver ce petit patrimoine laissé à l’abandon.

Afin que vous soyez informés de l’actualité communale et de la vie associative, nous avons réactualisé notre site Internet (marat.fr). J’invite chacun à le redécouvrir et à le consulter régulièrement.

Concernant l’école, nous avons la chance de bénéficier d’un maintien des effectifs. Si nous voulons les pérenniser, nous devons accueillir de jeunes ménages. Voilà pourquoi, conformément à nos engagements électoraux, nous avons lancé l’extension du lotissement de la Bertigne. Les acquisitions foncières sont en cours et la mise en vente des lots sera bientôt possible. Certes, nous avons pris du retard dans les transactions consécutives à la réorganisation de la voirie communale, mais soyez assurés que nous ferons au plus vite pour régulariser tous les cas.

La prise en compte de la situation des personnes isolées, malades et fragiles reste au coeur de nos préoccupations. Dans ce domaine, le travail fait par les membres de la Cellule d’écoute est remarquable. Je tiens à saluer leur dévouement.

Enfin, vous devez savoir que la réforme territoriale prévoit d’importants changements pour les communes et l’intercommunalité. Les services de l’Etat, par l’intermédiaire du souspréfet, nous incitent à engager un regroupement des communautés de communes. C’est une réflexion cruciale que nous devons mener rapidement en ayant à l’esprit la préservation de nos intérêts et de l’identité de notre territoire.

Je souhaite à toutes et à tous une bonne et heureuse année 2015.

Merci de votre confiance.

Patrice Douarre